Qui dit nouvelle année, dit nouvelles résolutions, nouvelles priorités. Pour la stratégie nationale de santé 2018-2022, la prévention et la promotion de la santé seront deux axes centraux. En somme, mieux vaut prévenir que guérir !
Les personnes âgées comptent parmi les publics prioritaires avec la prévention de la perte d’autonomie.

En ligne de mire ? La prévention de la dénutrition qui passe par une alimentation adéquate et une activité physique régulière et adaptée. La prévention de la dépression des seniors notamment grâce à la lutte contre le risque d’isolement social. Haro également sur la iatrogénie médicamenteuse et les chutes, principaux facteurs d’hospitalisation évitable des personnes âgées et qui accentuent la dégradation de l’état de santé et l’entrée en dépendance.
 
Après la loi d’adaptation de la société au vieillissement, la stratégie nationale de santé 2018-2022 entend renforcer, à son tour, le repérage et la reconnaissance du rôle des aidants des personnes âgées, handicapées, ou atteintes de maladies chroniques.

Un soutien indispensable pour ces 11 millions de personnes dont l'engagement auprès de leurs proches a souvent des effets négatifs sur leurs revenus, leur vie professionnelle et sociale, leur état de santé et leur bien-être. Un soutien qui reposera également sur le développement des dispositifs de répit.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Aider une personne à remonter dans son lit, à se lever de son fauteuil, à se relever après une chute... L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) publie une série de dix films pour apprendre à avoir les bons gestes lors de la manutention de personnes en perte d'autonomie et éviter ainsi les troubles musculo-squelletiques (TMS).

Stimuler sa mémoire contribue à prévenir la maladie d'Alzheimer. Des activités intellectuelles (jeux de société, lecture...) et des exercices cognitifs sont recommandés après 60 ans.

Deuxième cancer le plus meurtrier, le cancer colorectal se guérit pourtant dans 9 cas sur 10 s'il est détecté à un stade précoce. À l’occasion de sa campagne de communication, qui débute le 18 février, l’Institut national du cancer (INCa) rappelle qu' il est important que les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans participent au dépistage.

La loi française donne le droit de rédiger ses volontés en vue de la gestion médicale de la fin de vie, à travers des "directives anticipées". D’après un sondage présenté le 6 février au ministère des Solidarités et de la Santé, 58% des personnes interrogées ne connaissaient pas les directives anticipées. Pour les autres, seuls 11% en ont déjà rédigées. 32% envisagent de le faire et 51% ne l’envisagent pas. Explications.

La période hivernale est à risques pour les personnes âgées dépendantes. Quelques précautions sont à prendre pour protéger les plus fragiles.

A l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, le 4 février, les médecins de l'Institut de Cancérologie des Hospices Civils de Lyon reviennent sur de nombreuses idées reçues concernant cette maladie. Voici les informations pour démêler le vrai du faux.

Tout droit venu du Canada, le baluchonnage, rebaptisé relayage en France, est une solution de répit proposée aux aidants de personnes handicapées ou âgées. Cette solution - qui devrait être expérimentée en 2018 - permet à l'aidant de se reposer et de  bénéficier d'un relais par un professionnel, 24 heures sur 24, au domicile de son proche.

Jusqu'à présent un salarié pouvait donner un ou plusieurs jours de congé à un collègue, parent d'un enfant gravement malade. Désormais, ce sera possible aussi pour ceux qui prennent soin d'un proche dépendant (âgée ou en situation d'handicap). Explications.

L'Institut national du cancer met à la disposition des femmes, sur un espace unique, une information personnalisée par tranches d'âge et facilement accessible sur les cancers du sein, leur prévention et leur dépistage : cancersdusein.e-cancer.fr

Le risque de dénutrition  concerne de 2 % à 4 % des personnes âgées vivant à domicile entre 60 et 80 ans et peut atteindre 10 % au-delà de 80 ans.

Aider un proche dépendant à se mettre debout, à passer du lit au fauteuil : autant de gestes qui vont solliciter votre dos. Conseils pour adopter les bonnes postures.

La Fédération Française des Diabétiques lance une enquête sur la qualité de vie des patients diabétiques (type 1 et type 2). Le pourcentage de personnes âgées diabétiques de 75 ans et plus en France s'élève à 26 %, soit une personne sur quatre. Si vous êtes diabétique, vous pouvez répondre au questionnaire en ligne.

Page 1 sur 21