L’année 2019 marquera-t-elle un vrai virage dans la politique d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie ? Une loi « Grand âge et autonomie » a été promise par le gouvernement notamment pour régler l’éternelle question du financement de la prise en charge de la dépendance.

Les Français sont préoccupés par la question de la perte d’autonomie et attendent des solutions pour les personnes âgées. Pour preuve, leur forte mobilisation pour contribuer à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », dans le cadre de la concertation nationale « Grand âge et autonomie » : 414.000 personnes de tous âges ont participé. Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés ! Cette consultation « se distingue par son ampleur exceptionnelle », s’est félicité le ministère des Solidarités et de la Santé.

Sans surprise, les Français plébiscitent le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et définissent trois priorités : l’adaptation des logements, l’équipement en solutions innovantes et le développement d’une vraie offre de services à domicile. En 2015, la loi d’adaptation de la société au vieillissement, dite loi ASV, avait donné la priorité au soutien à domicile et à l’aide aux aidants. La future loi sur le grand âge devrait renforcer ces deux axes. La concertation se poursuit, un rapport préparatoire pour le projet de loi doit être remis au gouvernement en janvier.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

24 novembre 2017
Prise en charge

A quoi sert une MAIA ?

A quoi sert une MAIA ?

Les Maia sont  destinées à coordonner la prise en charge des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ou en perte d'autonomie. Elles offrent aussi un accompagnement aux aidants pour éviter le parcours du combattant. Présentation.

 

MAIA signifie Méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie.  Ce n’est une structure au sens physique en un lieu unique mais une méthode qui associe tous les acteurs d'un territoire engagés dans l'accueil et l'accompagnement des personnes de plus de 60 ans et de leurs aidants.


Ce travail en réseau entre les différents professionnels vise à améliorer la prise en charge des personnes âgées :


·    une orientation des demandes vers le(s) service(s) adapté(s) ;
·    une réponse graduée et adaptée à chaque situation ;
·    un accompagnement personnalisé, respectueux du choix de vie de la personne âgée pour les situations dont le maintien à domicile est compromis.


La MAIA se concrétise par  la mise en place d’un guichet intégré et d’un accompagnement par un gestionnaire de cas des situations complexes à domicile.


Le Guichet intégré permet aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentées ou âgées de plus de 60 ans en grande dépendance et à leurs familles d’accéder à une information et à une orientation adaptée à leurs besoins et à leurs situations.
Concrètement  quel que soit le lieu où les personnes  s’adressent (Centres communaux d’action sociale, Centres locaux d’informations et de coordination, Centres hospitaliers, médecins traitants ..)  il s’agit :
·    d’offrir un service de proximité et de qualité,
·    de garantir l’accès à l’information sur les dispositifs et services existants
L’objectif principal étant de faciliter les démarches des personnes et des familles sur ce territoire.


Le gestionnaire de cas est un professionnel qui propose une prise en charge personnalisée des personnes âgées dites en « situation complexe » » - isolement social, refus de soins, problème de santé nécessitant un suivi, troubles du comportement, inadaptation du domicile, épuisement de l’aidant, conflits familiaux, situation sociale précaire, etc. - et dont le maintien à domicile est compromis.
Ce professionnel a pour mission de favoriser le lien entre les différents intervenants à domicile et soutient le projet de vie de la personne âgée. Interlocuteur direct de la personne malade, de sa famille et des professionnels, le gestionnaire de cas assure un suivi intensif du parcours de vie et de soins de la personne malade : évaluation de la situation à domicile, élaboration d’un plan de services individualisé, réalisation des démarches administratives notamment financières, coordination des différents intervenants…

Le gestionnaire de cas assure un accompagnement sur tous les lieux où peut se trouver la personne âgée dans son parcours de vie : domicile, hébergement temporaire, service hospitalier...


Où trouver une MAIA ?

 

Actuellement, plus de 6 communes sur 10 sont couvertes par 302 dispositifs MAIA. 50 autres seront déployés en 2016. Pour bénéficier des services de la MAIA, adressez-vous aux associations départementales France Alzheimer, au CLIC, aux centres communaux d’action sociale, aux accueils de jour, à votre médecin traitant. Ce sont eux qui vous orienteront vers les MAIA.