Ouvrir la porte du réfrigérateur d’une personne âgée fragile pour vérifier s’il n’est pas vide, vérifier son poids régulièrement... La vigilance est de mise pour prévenir ou stopper la dénutrition des personnes âgées fragiles vivant à domicile. De 4 à 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans qui vivent toujours chez elles et 20 à 40 % des personnes hospitalisées souffrent de dénutrition.

Comme le rappelle le Collectif de lutte contre la dénutrition qui a lancé, le 26 novembre, une grande campagne de prévention nationale : « la faim tue, l’absence de faim aussi ». La dénutrition est une maladie invisible qui touche près de 2 millions de personnes en France. Et contrairement aux idées reçues, elle ne concerne pas uniquement les personnes en précarité sociale.
Par ailleurs, même si l’appétit peut diminuer avec l’avancée en âge, les besoins nutritionnels des sujets âgés ne diffèrent pas de ceux de la population adulte. Raison de plus pour être attentif aux variations de poids, à la nutrition des plus âgés.

Les intervenants à domicile sont une aide précieuse pour lutter contre ce fléau silencieux en assurant la préparation et l’aide aux repas des personnes âgées en perte d’autonomie et des seniors isolés. Les professionnels de l’aide à domicile sont également des « sentinelles » pour alerter les professionnels de santé (médecin, infirmier libéral, kinésithérapeute...) et les proches aidants d’une perte d’appétit et de poids chez la personne âgée accompagnée.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

12 octobre 2018
Prise en charge

Savoir Aider : une plateforme pour les aidants de personnes âgées malvoyantes

Savoir Aider : une plateforme pour les aidants de personnes âgées malvoyantes

La Fédération des Aveugles de France lance un site d'informations et de conseils en ligne pour les proches aidants de personnes âgées malvoyantes : savoiraider.org.

 

Deux personnes déficientes visuelles sur trois ont plus de 60 ans : la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), le glaucome et la cataracte sont les pathologies les plus fréquentes. Souvent ignorées, ces pathologies visuelles sont à l'origine de difficultés de déplacement, de lecture, d'écriture, d'orientation dans l'espace qui peuvent contribuer à une perte d'autonomie brutale. "Alors que plus de 1,2 million de personnes aveugles et malvoyantes ont plus de 60 ans, plus des deux tiers, par manque d’information, sont peu voire pas accompagnés. Savoir aider propose une information accessible, compréhensible, tant pour les personnes concernées que leurs proches", souligne la Fédération des Aveugles de France.

 

Les aidants constituent alors une aide précieuse pour accompagner leurs proches déficients visuelles dans la réalisation d'actes courants de la vie quotidienne.
Une meilleure connaissance du retentissement de la perte visuelle sur la vie du sujet âgé permet aux aidants d'améliorer la qualité de leur accompagnement. La plateforme savoiraider.org répond à cet enjeu.


Savoiraider.org propose des vidéos et des fiches téléchargeables sur une vingtaine de sujets pour aider les proches aidants à :


• comprendre les situations de malvoyance et leurs conséquences sur la vie quotidienne ;


• se positionner en tant qu'aidant au quotidien ;


• connaître les modalités d'accompagnement, aménagements, permettant le maintien de l'autonomie de la personne ;


• connaître les dispositifs et soutiens extérieurs existants.