On les a longtemps surnommés « Les Invisibles ». Ils tendent à l’être de moins en moins. Eux, ce sont les 11 millions de proches aidants d’une personne en perte d’autonomie. Plus de 4,5 millions d’entre eux accompagnent une personne âgée dépendante. L’actualité de ces dernières semaines montre que la reconnaissance des proches aidants avance pas à pas. Une reconnaissance de leur rôle essentiel aux côtés des professionnels du grand âge et du handicap mais également de leurs besoins d’être aidés, soutenus, soulagés, relayés.
La parution d’une récente loi sur la reconnaissance des proches aidants prévoit d'intégrer dans la négociation collective des branches professionnelles des mesures destinées à faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés proches aidants.
La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé qu’une série de mesures pour les proches aidants serait en réflexion cet été afin d’entrer en vigueur dès 2020. L’indemnisation du congé du proche aidant devrait être au programme. Depuis le 10 mai et jusqu’à fin 2021, des expérimentations de deux nouveaux dispositifs de répit pour les proches aidants sont lancées : le relayage et les séjours de répit aidant-aidé.
Les proches aidants sortent peu à peu de l’oubli. Pour les professionnels de l’aide à domicile, ces conjoints, enfants, frères et sœurs, amis, voisins des personnes en perte d’autonomie sont considérés, depuis longtemps, comme de précieux partenaires.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

04 février 2019
Prévention

Pourbienvieillir.fr, de bonnes habitudes en un clic

Pourbienvieillir.fr,  de bonnes habitudes en un clic

Les régimes de retraite, en partenariat avec Santé publique France, lancent le site « pourbienvieillir.fr », à destination des personnes de 55 ans et plus. Informations, conseils, astuces pour une « avancée en âge » réussie.

 

Selon des études internationales, 70% de notre vieillissement personnel est lié à nos habitudes et à notre environnement, les 30% restants dépendant de notre hérédité : il n’y a donc pas d’âge pour prendre soin de sa santé. C’est pourquoi les régimes de retraite, en partenariat avec Santé publique France, lancent le site de  « pourbienvieillir.fr », à destination des personnes de 55 ans et plus.

 

Devenir acteur de son vieillissement


Le site pourbienvieillir.fr aborde de manière globale l’avancée en âge.  Objectif : « aider chacun à devenir acteur de son vieillissement, en faisant évoluer son comportement individuel au quotidien », explique Santé publique France.


Le site propose 5 rubriques : « Bien dans ma tête », « Bien dans mon corps », « Bien avec les autres », « Bien chez soi » et « Bien avec ma caisse de retraite » qui apportent des informations, des conseils et des astuces pour bien vieillir sous différents formats : articles, vidéos, brochures, quiz et tests…

Les retraités pourront aussi trouver facilement via une carte interactive des ateliers de prévention organisés par les caisses de retraite près de chez eux.


Un espace dédié aux professionnels.


Le site est aussi une source d’information pour les professionnels du champ du bien-vieillir avec une rubrique dédiée : « Espace pro ». Cette rubrique propose aux professionnels des dossiers thématiques de prévention, des outils pour accompagner leurs actions concernant le bien-vieillir et une liste des formations professionnelles à la promotion de la santé.