Avec le retour des beaux jours, gardons un œil attentif sur les personnes âgées vivant à domicile, surtout quand la température grimpe. Depuis 2004, chaque année, du 1er juin au 31 août, le plan national canicule est lancé.
La saison estivale 2016 a été anormalement chaude avec une succession de quatre épisodes de vagues de chaleur entre mi-juillet et mi-septembre. D'après Santé publique France, le premier épisode de canicule, du 17 au 20 juillet 2016, a provoqué la mort de près de 700 personnes.

Les professionnels de l’aide à domicile et les aidants familiaux seront donc très vigilants pour mettre en pratique les bons réflexes pour protéger les personnes âgées des fortes chaleurs (hydratation régulière, rafraîchissement du logement…).
Mais n’oublions pas que selon une enquête de la Fondation de France, les plus de 75 ans sont particulièrement touchés par la solitude : une personne âgée sur quatre est en situation d'isolement relationnel. Et pour ces seniors, l’été peut être une période difficile à passer. A moins, que chacun d’entre nous fasse preuve de citoyenneté, de solidarité entre voisins et de chaleur humaine ! 

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile. Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Partir en vacances lorsque l’on s’occupe d’un proche dépendant, c’est possible ! Des solutions existent pour permettre aux aidants de s’accorder une parenthèse avec la personne aidée.
Plus de sept aidants sur dix vivent mieux leur situation depuis qu’ils participent à un Café des Aidants. Selon une étude de l’Association française des aidants, ces lieux d’échanges sont bénéfiques à plus d’un titre. Explications.
Les salarié(e)s ayant interrompu leur activité professionnelle pour s'occuper, à titre non professionnel, d'une personne handicapée en qualité d'aidant familial ou de tierce personne peuvent bénéficier d'une retraite à taux plein à 65 ans, contre 67 ans pour les autres assurés.
Les salariés qui aident un proche malade, âgé ou handicapé pourront bénéficier dès le 1er janvier 2017 du "congé proche aidant". Ce congé est élargi aux aidants sans lien de parenté avec les personnes qu'ils aident et aux aidants de personnes accueillies en établissement. 
La plateforme de répit est un lieu d'accueil, de ressource, et d'accompagnement personnalisé destinée aux aidants et aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Epuisement physique, stress, dépression, dénutrition, problème de sommeil... Environ 48% des aidants déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant d’être aidant.
D’une durée de quelques jours ou de quelques semaines, l’accueil temporaire en établissement d’une personne âgée permet de soulager momentanément les aidants.
Echanger avec d'autres aidants autour d'un café. Une pause utile et nécessaire pour mieux accompagner sur la durée votre proche dépendant ou handicapé.
Tout droit venu du Canada, le baluchonnage est une solution de répit proposée aux aidants de personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer. En France, ce dispositif fera l'objet d'une expérimentation durant cinq ans.
En France, près de 50% des aidants ont une activité professionnelle. Pas toujours facile de concilier l’aide apportée au quotidien à un proche et vie active.
L’accueil de jour permet aux personnes âgées vivant à domicile et présentant une maladie d’Alzheimer d’être accueillies une ou plusieurs journées par semaine dans une structure adaptée.
Parler à cœur ouvert de son vécu, échanger avec des personnes confrontées à la même situation, obtenir du réconfort et du soutien. Les groupes de parole offrent de moments de partage aux aidants.