L’éternelle question du financement de la dépendance va revenir en débat, dans les semaines à venir. En juin dernier, le président de la République a promis une loi votée avant fin 2019. « Nous devons avoir un débat national, indispensable pour répondre au nouveau risque de la dépendance. Sur ce sujet, l'année 2019 sera consacrée à une loi qui sera votée avant la fin de l’année. », avait déclaré Emmanuel Macron, lors de son discours devant le congrès de la Mutualité à Montpellier.

Deux tiers des Français considèrent que l'État et les pouvoirs publics doivent "prendre en charge financièrement les personnes âgées dépendantes", et seul un tiers est favorable à une nouvelle cotisation sociale "obligatoire pour tous", selon un sondage rendu public, en mars, par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees).

L’enjeu est de taille. D’ici à 2050, la France comptera près de 5 millions de plus de 85 ans, contre 1,5 million aujourd’hui. Face à ce choc démographique, les dépenses liées à la dépendance, estimées aujourd’hui à près de 30 milliards d’euros annuels (24 milliards d’euros en dépenses publiques, le reste reposant sur les ménages), pourraient exploser.

Un débat de société qui permettra de remettre au cœur des préoccupations le devenir des personnes âgées en perte d’autonomie.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

En raison de la baisse de la lumInosité, l'automne et l’hiver sont deux saisons à risque pour les seniors lors de leurs déplacements. Selon le dernier bilan de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière, les piétons seniors sont les premières victimes de la route : 878 personnes âgées de 65 ans et plus ont été tuées en 2016. 

20 000 ! C’est le nombre de décès qui surviennent chaque année en France suite à un accident de la vie courante. Et pourtant des vies pourraient être sauvées si chacun savait pratiquer les gestes qui sauvent. La Journée mondiale des premiers secours (JMPS) qui se tient le samedi 9 septembre 2017 est l’occasion pour la Croix-Rouge française de faire découvrir, partout en France, les gestes essentiels qui permettent de sauver des vies.

Au plus tard le 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF). Comment bien choisir votre équipement.

Les personnes âgées vulnérables peuvent être victimes de certaines pratiques abusives du démarchage à domicile. Quelles sont les précautions à prendre ?

La cuisine peut être un lieu de dangers pour une personne âgée en perte d’autonomie. Certaines précautions sont à prendre pour disposer d’une cuisine confortable et sure.

Chaque hiver, les risques d'intoxication au monoxyde de carbone augmentent. Pour protéger les personnes âgées vivant à domicile, des gestes simples contribuent à réduire les accidents.

46% des chutes de personnes âgées ont lieu dans la salle de bains. Plusieurs aménagements sont nécessaires pour sécuriser cette pièce.

Le jardinage est un plaisir et une excellente activité physique pour les seniors. Des précautions sont à prendre pour éviter les risques de chutes dans son jardin.

Plus de 470 000 personnes sont abonnées à un service de téléassistance. Un dispositif qui a fait ses preuves pour assurer le maintien à domicile en toute sécurité.

Quelques aménagements de la maison peuvent éviter bien des chutes. Voici quelques mesures de protection simples et peu coûteuses et de bons réflexes faciles à adopter.