La période de fin d'année est synonyme de festivités et de retrouvailles notamment en famille. Néanmoins, cette période peut s'avérer difficile pour les personnes âgées, notamment celles qui sont en perte d’autonomie.

Bien entendu, des précautions sont à prendre pour prévenir les affections saisonnières chez les plus fragiles telles que la gastro-entérite ou la grippe. Mais la vigilance s’impose pour éviter un mal plus insidieux, plus silencieux : celui de la solitude des personnes âgées. En France, près d’un quart des personnes de plus de 70 ans souffre d’isolement social. 1 personne âgée sur 4 est seule dans l’Hexagone.

Eclatement de la famille, perte du conjoint, éloignement des enfants, diminution des capacités physiques, précarité économique… beaucoup de raisons peuvent conduire à vieillir seul (e).
Selon la Fondation Médéric Alzheimer, la solitude est considérée comme un déterminant du déclin cognitif chez les personnes âgées. Autre constat : la solitude des aidants familiaux face à la maladie de leur proche âgé aboutit à ce que 38% d’entre eux meurent avant la personne dont ils ont la charge.

La priorité, c’est donc de lutter contre cette solitude et, avant tout, de la repérer. Les professionnels de l’accompagnement à domicile sont de véritables sentinelles pour lutter contre ce fléau. L’aide à domicile permet de renouer le lien social. Les mairies, les communes et les centres communaux d’action sociale (CCAS) proposent des dispositifs afin de réduire les conséquences de l’isolement chez les personnes âgées : des bénévoles rendent visite aux personnes âgées chez eux une fois par semaine afin de leur tenir compagnie.

71% des Français se disent prêts à s'engager contre la solitude des personnes âgées. Et si vous commenciez dès aujourd’hui ?

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile. Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Les accidents domestiques font des milliers de morts chaque année en France et les plus touchés sont les personnes de plus de 65 ans. Des précautions peuvent être prises pour limiter les risques.

Les personnes âgées ont tendance à diminuer leurs apports alimentaires. Pour éviter la dénutrition, pensez à enrichir leur alimentation en protéines.

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est un diagnostic complexe, qui doit être posé par une équipe pluridisciplinaire.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la première cause de malvoyance, en France, chez les plus de 50 ans. Un million de personnes sont atteintes par cette maladie. Un diagnostic précoce permet une prise en charge plus efficace.

Près de la moitié des seniors français ne pratique aucune activité physique. Or, la sédentarité et le manque d’activité physique régulière sont l’un des facteurs les plus délétères pour la santé.

Les comportements agressifs sont fréquents chez les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Ils constituent la principale source de stress chez les aidants.

Plusieurs subventions peuvent vous permettre de financer une partie des coûts des travaux d’adaptation de votre logement à votre perte d’autonomie.

L’accueil de jour permet aux personnes âgées vivant à domicile et présentant une maladie d’Alzheimer d’être accueillies une ou plusieurs journées par semaine dans une structure adaptée.

L’auxiliaire de vie sociale est un métier de la filière sociale et non de la filière soignante. La profession est réglementée et les missions strictement encadrées.

Parler à cœur ouvert de son vécu, échanger avec des personnes confrontées à la même situation, obtenir du réconfort et du soutien. Les groupes de parole offrent de moments de partage aux aidants.

Le diabète explose en France, comme dans le monde. Au niveau national, la moyenne d’âge des personnes diabétiques est de 65 ans et ¼ ont 75 ans ou plus.

Aider un proche dépendant à se mettre debout, à passer du lit au fauteuil : autant de gestes qui vont solliciter votre dos. Conseils pour adopter les bonnes postures.