175 propositions pour réformer la politique du grand âge et l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile comme en établissement. Dominique Libault, président du Haut Conseil du financement de la protection sociale et pilote de la concertation « Grand âge et autonomie », a remis son rapport, le 28 mars, à la ministre des Solidarités et de la Santé.
Quatre ans après la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV), ce rapport devrait servir de base à l’élaboration de la future loi « Grand âge et autonomie ». Un projet de loi attendu pour l’automne.
« Nous finaliserons pour cet automne une stratégie », a affirmé, lors d’une conférence de presse le 25 avril, le président de la République. Emmanuel Macron a par ailleurs affiché sa volonté d'une meilleure reconnaissance des aidants familiaux, pour les « millions de citoyens qui sont là comme oubliés, ce sont celles et ceux qui ont mis entre parenthèses ou sacrifié leur vie professionnelle pour s'occuper d'un enfant en situation de handicap, d'un proche, d'une personne de la famille devenue dépendante ».
Comment améliorer la prise en charge de nos aînés ? Comment résoudre la problématique du financement de la dépendance ? Comment répondre à la volonté de 85% de Français de vieillir à domicile ? Il va falloir désormais construire une loi à la hauteur de ces défis.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Consommer entre 25 à 29 grammes de fibres alimentaires par jour permettrait de réduire l'apparition de certaines pathologies comme le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, le cancer colorectal.

Le sel est nécessaire au fonctionnement de l'organisme. Cependant, en consommer en excès peut favoriser le développement de certaines maladies : l'hypertension, les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose, le cancer gastrique ou encore l'insuffisance rénale. En France, 35 000 décès sont imputables au sel.

Plus de 414.000 personnes ont participé, sur le site à la consultation citoyenne en ligne « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? », organisée dans le cadre de la concertation "Grand âge et autonomie". Elles ont posté pas moins de 18.000 propositions. Au total, 1,7 million de votes ont été enregistrés. Les Français ont largement exprimé leur envie de renforcer l'aide au maintien à domicile et d'améliorer les modes d'accueil des seniors, a souligné la ministre des Solidarités et de la Santé. 

Le site sos-repit.fr permet aux aidants de personnes en situation de handicap, de perte d'autonomie ou atteintes de maladies chroniques invalidantes de chercher des places d'accueil temporaire, d'en consulter les disponibilités, et d'exprimer des demandes de réservation directement auprès des structures qui les gèrent.

Monter et descendre l’escalier intérieur de son domicile : un geste quotidien à risque pour les personnes âgées en perte d’autonomie. Certaines précautions sont à prendre pour éviter tout risque de chutes.

La prévention peut limiter ou retarder la perte d’autonomie. Renforcez dès 2019 vos chances de bien vieillir à domicile.

Simple coup de blues hibernal ou dépression saisonnière ? En hiver, avec la baisse de lumière, le moral de certaines personnes âgées peut être en berne. Ce phénomène est de courte durée et n’est pas inquiétant.

Bien vieillir chez soi, c’est aussi respirer au quotidien un air de qualité. Trop souvent oublié, la qualité de l’air intérieur est essentielle pour éviter les problèmes de santé.

En France 1 personne âgée sur 4 est seule et désorientée. A Noël, et durant la période des fêtes de fin d’année, cet isolement relationnel se fait davantage ressentir.

Chaque hiver, les risques d'intoxication au monoxyde de carbone augmentent. Pour protéger les personnes âgées vivant à domicile, des gestes simples contribuent à réduire les accidents.

La perte de l’audition fait partie des handicaps les plus fréquents chez les personnes âgées et apparaît relativement invalidante. Selon la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), 30 % de la tranche d’âge 60-69 ans seraient concernés (tous niveaux de gravité confondus), et plus de 60 % après 90 ans.

Adaptation du logement

Adapter les toilettes

Espace exigu et restreint, les toilettes nécessitent des aménagements quand la perte de mobilité arrive. Des aménagements qui évitent tout risque de chutes.