Il y a 15 ans, la canicule d’août 2003 provoquait la mort de près de 15.000 personnes âgées en 15 jours. La France a tiré les enseignements de ce tragique événement. Depuis 2004, le gouvernement met en place chaque année un dispositif de surveillance, de prévention et d’action : le Plan Canicule pour prévenir les risques liés aux fortes chaleurs pour les personnes âgées vivant à domicile ou en établissement.

Mais cette canicule meurtrière a été également révélatrice de la problématique de l’isolement social des personnes âgées.

En 2014, le rapport MONALISA (Mobilisation Nationale contre l’Isolement Social des Agés) montrait que la France est le troisième pays d’Europe le plus touché par le problème de l’isolement : 23% des 5 millions des personnes isolées sont âgées de plus de 75 ans. En 2017, une étude réalisée par l'institut CSA pour les Petits frères des Pauvres dresse également un état des lieux préoccupant : 6% des personnes âgées de 60 ans et plus, soit 900.000 personnes, sont isolées des cercles amical et familial. Elles sont 300.000 à se sentir isolées des quatre cercles de proximité : famille, amis, voisinage, réseaux associatifs.

Les personnes âgées sont donc encore trop nombreuses à avoir pour seule compagnie leur solitude. Sur ce plan, 15 ans après la canicule historique, la société française a encore beaucoup à faire pour renouer et favoriser le lien social avec ses aînés.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

L’Equipe Spécialisée Alzheimer accompagne à domicile les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées, ainsi que leurs proches. Explications.

Pour aider les malades à leur vie quotidienne, l'Assurance Maladie lance Asthm'Activ, une nouvelle application mobile gratuite. Cette application permet aux malades de tenir à jour leur état de santé.

46,8 % des Français pensent que la dépendance des personnes âgées doit être un chantier du futur président de la République, soulignait, en janvier dernier, le Baromètre OCIRP France Info-Le Monde-LCP. A quelques semaines du scrutin présidentiel, voici le point sur les propositions des principaux candidats à l’Elysée.

Vous pouvez désormais déclarer directement sur le site signalement-sante.gouv.fr tout événement indésirable d'un médicament sur votre santé

La cuisine peut être un lieu de dangers pour une personne âgée en perte d’autonomie. Certaines précautions sont à prendre pour disposer d’une cuisine confortable et sure.

La déambulation, appelée également errance, est l’un des comportements du malade d’Alzheimer le plus difficile à comprendre pour les aidants.

À compter du 1er mars, les médecins traitants pourront désormais prescrire des activités physiques adaptées aux patients atteints d'Affections de Longue Durée (ALD). En France, plus de 9 millions de personnes souffrent d'une des 30 ALD reconnues.

Votre proche va être prochainement hospitalisé ? Pour que son retour à domicile se fasse dans les meilleures conditions, vous pouvez bénéficier de l’aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH).

Le cancer colorectal tue 18.000 personnes chaque année, il se guérit 9 fois sur 10 quand il est dépisté à temps. Un nouveau test de dépistage du cancer colorectal existe. Si vous avez entre 50 et 74 ans, vous pouvez en bénéficier gratuitement.

Les Français sont informés que le cancer du colon est dangereux. Pourtant, 1 Français sur 4 de 50 ans et plus n'a jamais fait de dépistage. Or, dépisté à temps, le cancer du côlon se guérit dans 90% des cas, contre 50% des cas si le dépistage est tardif.

L'association France Parkinson propose aux malades une « carte médicale Parkinson » pour prévenir les arrêts accidentels de traitements lors de situations d’urgence et un auto-questionnaire en ligne pour repérer les troubles du comportement liés aux traitements. Présentation.

A la demande de la Direction générale de la Santé, l'Institut d'enquêtes Ipsos vient de lancer une vaste étude informative sur les maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée, maladie de Parkinson, sclérose en plaques). Objectif : identifier les besoins en matière d’information et de soutien après l’annonce du diagnostic.