Ouvrir la porte du réfrigérateur d’une personne âgée fragile pour vérifier s’il n’est pas vide, vérifier son poids régulièrement... La vigilance est de mise pour prévenir ou stopper la dénutrition des personnes âgées fragiles vivant à domicile. De 4 à 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans qui vivent toujours chez elles et 20 à 40 % des personnes hospitalisées souffrent de dénutrition.

Comme le rappelle le Collectif de lutte contre la dénutrition qui a lancé, le 26 novembre, une grande campagne de prévention nationale : « la faim tue, l’absence de faim aussi ». La dénutrition est une maladie invisible qui touche près de 2 millions de personnes en France. Et contrairement aux idées reçues, elle ne concerne pas uniquement les personnes en précarité sociale.
Par ailleurs, même si l’appétit peut diminuer avec l’avancée en âge, les besoins nutritionnels des sujets âgés ne diffèrent pas de ceux de la population adulte. Raison de plus pour être attentif aux variations de poids, à la nutrition des plus âgés.

Les intervenants à domicile sont une aide précieuse pour lutter contre ce fléau silencieux en assurant la préparation et l’aide aux repas des personnes âgées en perte d’autonomie et des seniors isolés. Les professionnels de l’aide à domicile sont également des « sentinelles » pour alerter les professionnels de santé (médecin, infirmier libéral, kinésithérapeute...) et les proches aidants d’une perte d’appétit et de poids chez la personne âgée accompagnée.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

27 novembre 2018
Equipement

Choisir une tablette pour seniors

Choisir une tablette pour seniors

Communiquer avec ses proches, s'informer ou se divertir, la tablette tactile est une alternative à l'achat d'un ordinateur pour accéder à Internet, notamment pour les personnes âgées qui sont de plus en plus connectées. Quels sont les critères à prendre en compte pour faire le bon choix ?

 

 

A l'approche des fêtes de fin d'année, les tablettes tactiles sont un cadeau apprécié par les plus jeunes mais également par les seniors. Mais il existe aujourd'hui, sur le marché, une offre encore peu variée de tablettes simplifiées destinées aux personnes âgées, moins familiarisées aux outils numériques.

L'Institut national de la consommation (INC) avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), a réalisé une étude comparative des tablettes simplifiées dédiées aux personnes âgées afin de distinguer celles qui sont les plus adaptées aux besoins spécifiques des seniors. 7 tablettes ont été évaluées sur les critères suivants : qualité technique, commodité d'emploi pour les personnes âgées, commodités d'emploi pour les aidants. Conclusion : l'essai montre que peu de tablettes proposent à la fois une interface et des applications réellement simplifiées.

 

La plupart des tablettes pour seniors sont vendues sur Internet, sur les sites des éditeurs. Les principaux acheteurs ne sont pas les utilisateurs eux-mêmes mais très souvent des proches qui souhaitent équiper un parent. Il est donc nécessaire de tenir compte des capacités de la personne âgée avant de choisir.

 

« Avant de choisir une tablette, il est important de prendre en considération les capacités auditives, visuelles et cognitives de la personne. La tablette choisie devra répondre à ces besoins grâce à une bonne qualité d'écran et une bonne lisibilité générale aussi bien du texte que des icônes employées, une organisation adaptée de l'interface utilisateur qui accueille les différentes applications ou fonctionnalités », avertit l'INC.

 

Sur les tablettes pour seniors, l'interface est normalement simplifiée pour une meilleure prise en main et une utilisation quotidienne facile.

 

Il est également important de prendre en compte de l'accessibilité des boutons de modification du volume sonore ainsi que la qualité et le positionnement des haut-parleurs.

 

Plusieurs autres paramètres sont aussi à prendre en compte :

 

- la taille de l'écran,

 

- le poids,

 

- le clavier virtuel,

 

- les applications,

 

- l'accompagnement grâce à une assistance téléphonique.

 

 

Il existe des tablettes intuitives, prêtes à l'emploi. Dans ce cas, les réglages à effectuer sont minimes et des raccourcis simplifient la navigation.

 

 

Si la personne âgée apprécie par exemple la lecture, le jardinage ou le bricolage, ne pas hésiter à ajouter et organiser en thématiques des applications liées à ses centres d'intérêt.

 

 

Quel est le prix ?

 

 

Le prix d'achat ou d'abonnement varie en fonction du matériel proposé par le fabricant et des services associés.

 

 

Pour en savoir plus et faire le bon choix, consultez l'extrait de l'essai comparatif publié dans le n° 536 de 60 millions de consommateurs d'avril 2018 disponible sur le site de l'INC ainsi que la vidéo du Consomag sur les tablettes seniors :

 

https://www.inc-conso.fr/sites/default/files/pdf/tablettes-seniors-tableau.pdf

 

 

Selon les résultats du comparatif de 7 tablettes tactiles pour seniors réalisé par le magazine « 60 Millions de consommateurs », la tablette Ardoiz®, développée par Tikeasy (une entreprise du Groupe La Poste), se place sur la première marche du podium avec la note de 14,5/20.