Il y a 15 ans, la canicule d’août 2003 provoquait la mort de près de 15.000 personnes âgées en 15 jours. La France a tiré les enseignements de ce tragique événement. Depuis 2004, le gouvernement met en place chaque année un dispositif de surveillance, de prévention et d’action : le Plan Canicule pour prévenir les risques liés aux fortes chaleurs pour les personnes âgées vivant à domicile ou en établissement.

Mais cette canicule meurtrière a été également révélatrice de la problématique de l’isolement social des personnes âgées.

En 2014, le rapport MONALISA (Mobilisation Nationale contre l’Isolement Social des Agés) montrait que la France est le troisième pays d’Europe le plus touché par le problème de l’isolement : 23% des 5 millions des personnes isolées sont âgées de plus de 75 ans. En 2017, une étude réalisée par l'institut CSA pour les Petits frères des Pauvres dresse également un état des lieux préoccupant : 6% des personnes âgées de 60 ans et plus, soit 900.000 personnes, sont isolées des cercles amical et familial. Elles sont 300.000 à se sentir isolées des quatre cercles de proximité : famille, amis, voisinage, réseaux associatifs.

Les personnes âgées sont donc encore trop nombreuses à avoir pour seule compagnie leur solitude. Sur ce plan, 15 ans après la canicule historique, la société française a encore beaucoup à faire pour renouer et favoriser le lien social avec ses aînés.

Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

12 janvier 2017
Equipement

Un nouveau label "Testé et approuvé par les seniors"

Un nouveau label "Testé et approuvé par les seniors"

L'offre d'objets innovants pour faciliter le quotidien des personnes âgées en perte d'autonomie est de plus en plus variée. Mais comment être certain d'acheter un produit simple d'usage, sûr et utile ? C'est ce que garantit le nouveau label "Testé et approuvé par les seniors", présenté le 10 janvier 2017 par l'organisme de certification Afnor.

 

Éclairage automatique, un meuble ergonomique, un rehausseur de prise électrique, smartphone simplifié, un oreiller connecté intégrant des hauts parleurs… L’offre d’objets et produits facilitant le quotidien des personnes âgées à domicile et de plus en plus riche.Un objet facile à déballer et à monter, une application simple d'utilisation, une innovation utile au quotidien d'une personne en perte d'autonomie...

Comment choisir ? L'organisme français de normalisation Afnor a présenté mardi le label "testé et approuvé par les seniors", une reconnaissance pour les produits spécifiques aux personnes âgées.

 

Quelle est la procédure de labellisation ?


Depuis octobre, l'Afnor offre aux fabricants la possibilité de faire tester leurs produits de la vie courante par un panel de personnes âgées de plus de 60 ans, en conditions réelles et dans un habitat reconstitué.

"Les panels d’évaluateurs sont composés de seniors autonomes, volontaires et bénévoles, de 60 ans et plus, représentatifs de la population française selon les critères de l’INSEE. Ils sont invités à évaluer le produit en « conditions réelles », et ce de manière autonome, conformément au protocole de test éprouvé scientifiquement. Chaque produit est évalué au regard d’une grille établie de 13 critères mêlant ergonomie cognitive et facteurs
humains complétée par un échange individuel avec l’ergonome, sur la manipulation et l’expérience de l’utilisateur", précise l'organisme Afnor. Le panel de personnes âgées évalue les produits selon les 13 critères suivants :

 

Utilité perçue
Facilité d’utilisation perçue
Autonomie dans l’utilisation
Agrément
Maîtrise de l’objet
Influence de l’entourage
Image
Pertinence
Qualité produite
Démonstration
Intention d’usage
Problème spécifique sénior
Sécurité perçue

 

 

Ce label garanti aux seniors des produits qui leur sont réellement destinés et qu’ils pourront utiliser en toute simplicité.

 

Avant de décerner le label, l'organismen Afnor fait intervenir des ergonomes et des ergothérapeutes pour compléter l'analyse. Les experts passent en revue les critères suivants :

 

Visibilité de l’objet
Correspondance entre l’objet et l’environnement
Autonomie et contrôle par l’utilisateur
Consistance et étalon (normalisation)
Prévention contre les erreurs
Reconnaissance
Flexibilité et efficience d’utilisation
Design
Adaptations spécifiques au vieillissement

 

Pour se voir décerner la reconnaissance « Testé et Approuvé par les Seniors » et arborer le logo, un produit doit obtenir une note moyenne minimum de 6/10 avec une "note seniors" supérieure ou égale à 7/10 et une "note experts" supérieure ou égale à 5/10. Le label est délivré pour trois ans. Ensuite le produit sera à nouveau testé.

 

"Notre but est double: faciliter l'acte de consommation des personnes âgées et de leurs familles, et faire progresser les distributeurs et les industriels", a expliqué, le 10 janvier,  Franck Lebeugle, le directeur général d'Afnor certification, à la secrétaire d’État aux personnes âgées, Pascale Boistard.

Ce que fait l'Afnor est "très important car cela montre qu'on prend en compte les besoins des personnes", a salué Pascale Boistard. "Pour les entreprises, c'est un gage de réussite, mais c'est aussi un gage de respect vis-à-vis des personnes qui ont besoin d'être accompagnées avec des outils un peu différenciés".

Parmi les premiers produits "labellisés", le smartphone simplifié de la marque Doro a été montré à la secrétaire d’État.

 

Le logo du label « Testé et approuvé par les seniors » délivré par Afnor Certification « apparaît sur l'emballage du produit ayant satisfait aux tests, mais aussi le site Internet de la marque et les notices.