175 propositions pour réformer la politique du grand âge et l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile comme en établissement. Dominique Libault, président du Haut Conseil du financement de la protection sociale et pilote de la concertation « Grand âge et autonomie », a remis son rapport, le 28 mars, à la ministre des Solidarités et de la Santé.
Quatre ans après la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV), ce rapport devrait servir de base à l’élaboration de la future loi « Grand âge et autonomie ». Un projet de loi attendu pour l’automne.
« Nous finaliserons pour cet automne une stratégie », a affirmé, lors d’une conférence de presse le 25 avril, le président de la République. Emmanuel Macron a par ailleurs affiché sa volonté d'une meilleure reconnaissance des aidants familiaux, pour les « millions de citoyens qui sont là comme oubliés, ce sont celles et ceux qui ont mis entre parenthèses ou sacrifié leur vie professionnelle pour s'occuper d'un enfant en situation de handicap, d'un proche, d'une personne de la famille devenue dépendante ».
Comment améliorer la prise en charge de nos aînés ? Comment résoudre la problématique du financement de la dépendance ? Comment répondre à la volonté de 85% de Français de vieillir à domicile ? Il va falloir désormais construire une loi à la hauteur de ces défis.
Avec ses 80 agences en France, ses intervenants qualifiés et diplômés, DOMIDOM est l’acteur référent de l’accompagnement et de la prise en charge des seniors à domicile.
Votre partenaire expert vous offre DOMIMAG, le magazine du bien-vieillir chez vous qui vous informe, vous conseille, vous oriente.

Damien Cacaret - Docteur en pharmacie et fondateur du réseau Domidom

Pratiquer une activité physique régulière permet d'augmenter l'espérance de vie et de réduire les risques de perte d'autonomie. Roger Rua, médecin du sport à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) et président du Club des acteurs de la prévention rappelle les incidences délétères de la sédentarité et l'importance de bouger pour bien vieillir.

Canne, béquille, cadre de marche, déambulateur : différentes aides à la marche facilitent les déplacements des personnes âgées. En fonction du degré de perte d’autonomie. Explications.

Les accidents domestiques font des milliers de morts chaque année en France et les plus touchés sont les personnes de plus de 65 ans. Des précautions peuvent être prises pour limiter les risques.

Les personnes âgées ont tendance à diminuer leurs apports alimentaires. Pour éviter la dénutrition, pensez à enrichir leur alimentation en protéines.

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est un diagnostic complexe, qui doit être posé par une équipe pluridisciplinaire.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la première cause de malvoyance, en France, chez les plus de 50 ans. Un million de personnes sont atteintes par cette maladie. Un diagnostic précoce permet une prise en charge plus efficace.

Les comportements agressifs sont fréquents chez les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Ils constituent la principale source de stress chez les aidants.

Plusieurs subventions peuvent vous permettre de financer une partie des coûts des travaux d’adaptation de votre logement à votre perte d’autonomie.

L’accueil de jour permet aux personnes âgées vivant à domicile et présentant une maladie d’Alzheimer d’être accueillies une ou plusieurs journées par semaine dans une structure adaptée.

L’auxiliaire de vie sociale est un métier de la filière sociale et non de la filière soignante. La profession est réglementée et les missions strictement encadrées.

Parler à cœur ouvert de son vécu, échanger avec des personnes confrontées à la même situation, obtenir du réconfort et du soutien. Les groupes de parole offrent de moments de partage aux aidants.

Le diabète explose en France, comme dans le monde. Au niveau national, la moyenne d’âge des personnes diabétiques est de 65 ans et ¼ ont 75 ans ou plus.